Thursday, August 17

Recevant une délégation de la Fondation Robert Kennedy

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Matin.ma

El Yazami met en avant l’adhésion volontaire du Royaume du Maroc au système des droits de l’Homme# Le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami, a mis en avant l’adhésion volontaire du Maroc, en tant que pays d’ouverture, au système des droits de l’Homme, soulignant que le Royaume était tenu, de ce fait, de respecter tous ses engagements internationaux.

Driss El Yazami recevant la délégation de la Fondation américaine.

Recevant mardi une délégation de la Fondation Robert Kennedy pour les droits de l’Homme, conduite par sa présidente, M. EL Yazami a exposé les prérogatives du CNDH en matière de protection et de promotion des droits de l’Homme, aux niveaux national et régional, indique mercredi un communiqué du Conseil.
Lors de cette entrevue, les deux parties ont évoqué divers sujets liés à la situation des droits de l’Homme dans les provinces du sud, notamment le droit de manifester et de s’exprimer, ainsi que le bilan de l’action de l’Instance équité et réconciliation (IER).

À cet égard, le président du CNDH a invité les membres de la délégation de la Fondation à effectuer une autre visite au Maroc en vue de détailler les sujets d’actualité et d’assister aux activités et colloques que le CNDH compte organiser en janvier prochain et qui seront consacrés à l’expérience de l’IER et à la mise en œuvre de ses recommandations, en présence de plusieurs experts et représentants d’organisations internationales.

Concernant le droit de manifester, M. EL Yazami a affirmé que la loi garantissait ce droit dans toutes les régions du Royaume. Son exercice au Maroc ne nécessite nullement une autorisation, a-t-il dit, soulignant que les organisateurs sont appelés toutefois à aviser les autorités de toute manifestation, comme il est le cas dans plusieurs pays de traditions démocratiques, ajoute la même source.
À ce propos, M. EL Yazami a fait savoir que le CNDH comptait organiser dans les mois à venir un colloque sur «la gestion du droit à manifester pacifiquement au Maroc».

Durant sa visite du 24 au 28 août dans le Royaume, la délégation a rencontré la commission régionale des droits de l’Homme à Laayoune-Smara qui l’a informée de la mission et de la composition de la commission et de sa méthodologie de travail, rappelle le communiqué. MAP

Share.

About Author

Comments are closed.